Les Ombres - texte de Matias Grenn
Accueil du site > Les ombres > 2ème PARTIE : Les couples ou les fantômes > II,14 – Julien, le photographe, Driss & Solenn

II,14 – Julien, le photographe, Driss & Solenn

Dans un parc, ils marchent

Solenn – Veuillez m’excuser...

Loïc – Oui, bonjour, que voulez-vous ?

Solenn – Je sais que vous enquêtez sur la mort du député maire...

Julien – (un peu haletant) Vous êtes mal renseignée, j’enquêtais sur cet assassinat. Aujourd’hui je marche, c’est à peu près tout ce que je peux faire.

Solenn – Je vais faire vite. Je suis de la police, je travaille aussi sur cette enquête, et tout ce que je peux vous dire pour le moment, c’est que vous êtes surveillé, et pas par des flics... Et aussi que les deux hommes morts dans la voiture venaient pour vous tuer. Je n’ai pas beaucoup de temps avant qu’ils me repèrent aussi, mais voici mon numéro de téléphone (Elle laisse tomber une carte par terre discrètement). Attendez que je m’éloigne avant de ramasser la carte.

Elle s’éloigne

Julien – Voilà le petit plus qui vient motiver ma cure sans alcool !

Loïc – (Il ramasse la carte) Lieutenant de police, Solenn, mignonne, mais fiable je ne sais pas.

Plus loin

Solenn – Tu penses qu’ils m’ont vue ?

Driss – Ils étaient deux à le suivre, j’en ai pas vu d’autres. Le premier est assommé là-bas, et le deuxième, j’ai réussi à le détourner. Il est un peu perdu dans le parc, mais il ne devrait pas tarder à se pointer. Tiens le voilà, derrière l’arbre. J’espère que c’est bon. Je ne sais pas qui est l’autre type avec le journaliste.

Solenn – C’est un photographe. Je pense que nos... « ennemis » sont au courant de qui il est, puisque je n’ai pas eu de mal à trouver l’info à la préfecture. Leurs noms et photos étaient dans un sous-dossier pas loin du dossier sur l’assassinat. Mais je n’ai pas eu le temps de voir ce qu’il y avait d’autre.

Driss – Je me demande ce que tes collègues espèrent d’eux, des infos. Sinon ils les surveillent aussi, peut-être pour les mêmes raisons que mes anciens employeurs.

Solenn – Ça se resserre doucement, il va falloir agir avec prudence.

Répondre à cet article

Contrat Creative Commons | Mentions légales | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | logo sprechgesang SprechGesang.net