Les Ombres - texte de Matias Grenn

I,16 – Un des tueurs

Dans une maison, une planque

Camille (au téléphone mais on n’entend pas l’interlocuteur – il tape les numéros) – Allo, c’est moi (temps) Oui je sais. Ce n’est pas pour ça que j’appelle, je voulais dire qu’il y a un journaliste qui commence à fouiner. (Temps) Vous le saviez déjà, OK. (Temps) D’accord, j’ai compris, on ne fait rien pour le moment. Mais si jamais il fait le lien ? (Temps) Ok, je vais le suivre discrètement (temps) Ah bon, vous n’avez plus confiance ? (temps) D’accord (temps) J’ai du mal à vous suivre sur cette affaire (temps) Vous voulez quoi ? Que le journaliste dévoile une partie du scandale ? (temps) Je trouve ça très risqué. Je vous préviens, dès que ça commence à devenir risqué je quitte le pays (temps) Non je ne vous trahirai pas justement, si on ne m’attrape pas, je ne trahis personne…

Répondre à cet article

Contrat Creative Commons | Mentions légales | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | logo sprechgesang SprechGesang.net