Les Ombres - texte de Matias Grenn

I,1 - JULIEN

Julien – Elle est bizarre cette dépêche de l’AFP. Mais pourquoi ? Pourquoi la mort de ce député maire attire mon attention ?

Bon. C’est la ville de mon enfance, ok. J’y ai vécu avec ma mère jusqu’à mes études de journalisme, mais ce n’est pas ça. Cette ville ne m’intéresse pas plus qu’une autre. Et cet homme assassiné, je ne le connais que de nom. J’ai même dû voter pour lui une fois - ma mère y tenait beaucoup à l’époque, mais elle a vite déchanté.

Voyons ce que je trouve en faisant des recherches sur les site des journaux locaux. (On entend des clics de souris, des bruits de touches de clavier) Une photo du lieu où a été retrouvé le corps, ok. Mais... ça confirme la sonnette d’alarme dans ma tête. Son corps a été retrouvé en bas de l’immeuble où j’habitais avec ma mère. Heureusement qu’elle n’y vit plus, cela lui aurait fait un choc. Et j’espère qu’elle n’est pas encore au courant de cet assassinat.

Mais qui était cet homme politique, que ma mère aime tant, ou du moins aimait tant ? Je connais son nom pas seulement pour avoir vécu dans cette ville... (Quelques clics encore...) Ah oui, c’est ça : il fait « partie d’un groupe de députés chargé d’un audit sur la pollution industrielle ». Encore un effet d’annonce politique pour rassurer les citoyens sur la transparence de leurs institutions ! En gros, il travaillait à ne rien dire qui puisse gêner l’industrie nationale. C’est comme ça que ça se passe généralement. Les lobbies, derrière, savent bien rappeler au pouvoir quels sont leurs intérêts.

Répondre à cet article

Contrat Creative Commons | Mentions légales | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | logo sprechgesang SprechGesang.net